Guides

Genshin Impact – Chapitre Teyvat – Traces (Transcription)

Nous n’avons pas eu le temps de nous dire au revoir, donc je n’appellerai pas ça un au revoir.
La guerre a commencé. C’est la continuation d’une guerre passée.
Les dieux nous encouragent à aller de l’avant avec la promesse de leurs sept trésors. Récompenses pour les méritants. Un accès à la divinité.
Cependant, dans les profondeurs de ce monde se trouvent des débris brûlants qui servent d’avertissement aux transgresseurs.

«Ce trône divin dans le ciel ne vous a jamais été réservé.»
Mais les mortels arrogants ne s’arrêtent jamais.
Personne ne sera épargné par les flammes.
Voyez par vous-même…

Le dragon qui a protégé Mondstadt pendant un millénaire fait enfin face à ce qui l’a troublé.
Que signifie la liberté, si elle est exigée par un dieu ?
Le Dieu des contrats a été assassiné sous les yeux horrifiés de son peuple.
En fin de compte, c’est lui qui signera le contrat pour mettre fin à tous les contrats.
Dans le pays isolé de l’immortel Shogun, le Bakufu règne pour l’éternité.
Mais… que voient les mortels de l’éternité qui sont persécutés par leur dieu ?
L’ennemi du Dieu de la Sagesse est la sagesse elle-même, et l’oasis de la connaissance est un mirage dans le désert de l’ignorance.
Dans la cité des savants, la folie est encouragée, et le Dieu de la Sagesse ne s’y oppose pas.
La déesse de la justice aime le spectacle dans la salle d’audience et se languit de juger les autres dieux.
Mais même elle comprend qu’elle ne doit pas se faire un ennemi du divin.
Les règles de la guerre sont gravées dès la conception : les vainqueurs brilleront comme des braises, et les perdants seront réduits en cendres.

Lorsque la déesse de la guerre raconte ce secret au voyageur, c’est qu’elle a ses raisons.
C’est une déesse qui n’aime plus son peuple, et son peuple ne l’aime pas non plus.
Ses partisans n’espèrent être de son côté que lorsque le jour de la rébellion contre les dieux se terminera.
Dans le cours perpétuel d’une éternité abritée, beaucoup se contentent de vivre sans rêver.
Mais dans les coins furtifs, loin du regard des dieux, il y a ceux qui rêvent de rêver.
Quelques-uns sont les élus, et les autres deviennent de la racaille, mais je dis que nous, les humains, devons sauver notre humanité.
Nous allons défier ce monde avec une puissance qui dépasse ses limites.
Maintenant, vous êtes venu au monde.
Votre voyage est terminé, mais vous n’avez pas encore franchi le seuil final.
Faites un pas en avant, si vous avez compris le sens de votre voyage.
Battez-moi, ordonnez-moi de m’écarter, montrez-moi que vous êtes plus digne de la sauver que moi.
Et puis, ce sera vous qui tisserez les fils du destin.
Ma mémoire s’est complètement effacée, mais je me souviendrai toujours combien elle aimait aussi ces fleurs.

Publicaciones relacionadas

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Botón volver arriba

Si continúas usando este sitio, aceptas el uso de cookies. Más información

Los ajustes de cookies en esta web están configurados para «permitir las cookies» y ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues usando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en «Aceptar», estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar